Troubles de la déglutition

La dysphagie se défini comme un trouble de la déglutition ou un problème dans l’acheminement des aliments de la bouche vers l’estomac et aux difficultés de protection des voies aériennes pendant cette période. Leur prévalence dans la population générale augmente avec l’âge et est évaluée à 30% après 75 ans [1].

Ces troubles peuvent être la conséquence de diverses perturbations pouvant altérer la bonne coordination des organes impliqués lors de la déglutition ou encore engendrer le rétrécissement de la lumière digestive.
Les étiologies des troubles de déglutition sont variées.

Toute atteinte des structures anatomiques du carrefour aerodigestif et des structures permettant le contrôle neurologique de la déglutition pouvant être en cause, Elles peuvent être neurologiques, tumorales, mécaniques, congénitales, infectieuses, traumatiques, inflammatoires, ou encore autoimmunes.

[1] WOISSARD, Virginie, PUECH, Michèle. La réhabilitation de la déglutition chez l’adulte. De Boeck. Louvain-la-Neuve : 2011, p92.

Qu’est-ce que la dysphagie ? 

On parle de dysphagie lorsque le patient ressent une sensation de blocage ou un délai anormal lors du transit des aliments et/ou liquides de la bouche à l’estomac. Elle se distingue de l’odynophagie, faisant référence à une douleur ressentie à la déglutition, mais pouvant tout de même être présente en cas de dysphagie.

On distingue deux types de dysphagies, pouvant toutes deux être d’origine structurelle (obstructive) ou neurologique.

Dysphagie Oropharyngée : elle se caractérise par la difficulté à initier la déglutition puis à propulser le bolus alimentaire dans l’œsophage supérieur. 

Exemple de causes obstructives : tumeur de langue, abcès amygdalien, diverticule de zenker ……
Exemple de causes neurologiques : AVC, maladie de parkinson (80%), atteinte des motoneurones, myasthenie …

Les symptômes caractéristiques :  

Difficultés à avaler
Toux après ingestion de solides, liquides et/ ou salive
Sensation d’aliments collés dans la gorge

Traitement :  adaptation diététique / exercices de déglutition / prise en charge orthophonique

Dysphagie Œsophagienne : se caractérise par une gêne lors de la progression des aliments du pharynx à l’estomac.

Exemple de causes obstructives : elles peuvent être externes à l’oesophage (tumeur venant compresser l’œsophage) ou interne (carcinome, fibrose interne, corps étrangers…) 

Exemple de causes neurologiques :  Achalasie (le muscle inférieur de l’œsophage (sphincter) ne se détend pas correctement), spasmes diffus ….

Les symptômes caractéristiques :  

Remontée d’aliments dans la gorge
Douleur au niveau de la poitrine
Spasmes 
Fréquentes brulures d’estomac

Traitement :  

Dilatation de l’œsophage
Modification de l’alimentation
Médication

Vous suivez un patient décrivant des difficultés de déglutition ou à risque. Ces quelques questions concernant les antécédents et signes accompagnateurs peuvent vous aider à vous orienter vers la ou les causes du trouble de déglutition.

  • Les aliments les liquides sont-ils difficiles à passer ou restent-ils coincés ? Ressent-il des douleurs lors de la déglutition (odynophagie)
  • Où la difficulté est-elle localisée ? niveau bouche/pharynx (Dysphagie Oropharyngée) ou au niveau œsophage/sternum (Dysphagie œsophagienne) ?
  • Depuis quand rencontre-t-il ces difficultés ?
  • Est-ce continu, progressif ou intermittent ?
  • Décrit-il une sensation d’avaler de travers ou une toux pendant ou après avoir bu où manger ?
  • Est-ce uniquement lors de l’ingestion de solides (Dysphagie structurelle/obstructive), liquides ou les deux (neurologique)
  • Y a-t-il des régurgitations ou reflux associés ?
  • Connait-il une perte de poids ou une déshydratation ?

Pour plus d’informations, consultez nos videos explicatives