Le rôle du pharmacien d’officine dans la promotion de l’activité physique | Nutrisens

Le rôle du pharmacien d’officine dans la promotion de l’activité physique

Sport

2 juin 2014
Catégorie : 
En association avec les habitudes alimentaires, le niveau d’activité physique pratiqué est impliqué dans le développement de pathologies chroniques. Augmenter le niveau habituel d’activité physique et limiter la sédentarité dans la population générale est donc un réel enjeu de santé publique. L’étude Pharmaps a pour objectif d’évaluer le rôle du pharmacien d’officine dans la promotion de la pratique régulière d’une activité physique auprès des patients atteints de maladies chroniques.

Quel rôle le pharmacien peut-il jouer?

Réduire les inégalités sociales et territoriales en santé, notamment en augmentant le niveau d’activité physique et sportive est une des priorités du Programme National Nutrition Santé (PNNS) et du plan obésité. A l’heure actuelle, le pharmacien d’officine est l’un des rares professionnels de santé de proximité, consulté sans rendez-vous et accessible à tous. Par ailleurs, le pharmacien d’officine dispose d’une connaissance globale du patient (consommation de médicaments, contexte socio-professionnel, familial,…). L’officine pourrait être un lieu de sensibilisation et d’accompagnement pour informer des bénéfices de l’activité physique sur la santé et susciter un comportement moins sédentaire. Les pharmaciens ne pourraient-ils pas devenir les premiers interlocuteurs en ce qui concerne la pratique d’une Activité Physique ou Sportive (APS)?

L’étude Pharmaps

Lancée en début d’année, sous la direction de la Société Française de Médecine de l’Exercice et du Sport (SFMES), l’étude pilote Pharmaps a pour but de mesurer « l’efficacité de l’implication des pharmaciens d’officine dans la promotion de l’activité physique et sportive chez leurs clients connus, porteurs d’ordonnance de traitements de pathologies chroniques, en vue de modifier leur comportement sur le long terme » expliquent les promoteurs de l’étude.

Pharmaps se déroule dans onze pharmacies réparties dans toute la France. Les pharmaciens qui participent à l’étude proposent aux patients traités dans le cadre d’une maladie chronique d’intégrer l’étude. Les volontaires reçoivent alors un kit contenant un carnet d’information et de suivi, un podomètre et une liste d’offres locales d’activités physiques ou sportives, ainsi que des conseils pratiques et diététiques. Au total 1100 personnes doivent ainsi être inclues dans l’étude et suivies pendant 1 an à l’occasion d’entretiens réguliers.

L’étude Pharmaps s’attache à démontrer qu’une sensibilisation par le pharmacien de patients atteints de maladies chroniques pourrait contribuer à augmenter d’au moins 20% la pratique de l’activité physique, réduire la sédentarité de 10% et améliorer la qualité de vie des patients. L’enjeu final est de pouvoir s’appuyer sur les 22 000 officines de métropole et les 600 d’outre mer pour sensibiliser, informer le public, promouvoir la pratique d’une activité physique régulière, sécurisée et adaptée.

Le pharmacien – futur coach sportif en officine ?

Sources :Journal International de Médecine et Site internet pharmaps.org

Liens utiles :

Vous SOUHAITEZ

EN SAVOIR PLUS ?

Toute notre expertise santé à votre service !

DÉCOUVREZ NOTRE SAVOIR-FAIRE

 

Découvrez notre

boutique en ligne

Tous les produits de Nutrisens disponibles en ligne !

Voir la boutique

 

BESOIN D'UN CONSEIL ?
UNE QUESTION ?

Notre diététicienne
est à votre écoute

04 82 78 01 53
Lui écrire

Du lundi au vendredi, de 9h à 12h et de 14h à 17h