Perte de poids

Les autorités publiques définissent la perte de poids comme un des critères de diagnostic de la dénutrition chez la personne âgée.

La perte de poids, c’est quoi ?

On qualifie de « perte de poids » dès lors que vous avez perdu 3kg en 1 mois. 

Cette perte de poids est visible par les signes suivants : 

  • Des vêtements qui “flottent”
  • Une alliance qui ne tient plus au doigt
  • Une maladie avec des traitements aux effets secondaires
  • Des problèmes bucco-dentaires

Cette perte de poids, causée le plus souvent par une baisse des consommations alimentaires, est généralement rapide. En effet, dans ce cas de figure, ce sont les muscles qui disparaissent au détriment des cellules graisseuses.  

Ainsi on nomme cette perte musculaire, la sarcopénie.  

Différentes études estiment que 25% des personnes de plus de 70 ans et 40% des plus de 80 ans seraient sarcopéniques2.

2 Boirie Y. Physiopathological mechanism of sarcopenia. J Nutr Health Aging. Oct 2009;13(8):717-723.

Quelles sont les conséquences d’une perte de poids chez la personne âgée ?

La principale conséquence de cette perte de poids est la perte d’autonomie. Faire ses courses, sortir, se promener, descendre ses escaliers, … autant d’activités qui vont devenir une véritable difficulté au quotidien. Ainsi, il sera plus compliqué de se nourrir avec pour principale conséquence la perte d’appétit.    

En effet, la perte de poids, associée à des atteintes cérébrales, peut conduire à des troubles praxiques. Les mouvements volontaires comme bouger les bras deviennent un acte difficile. Ceci rendent les actes quotidiens comme faire la cuisine, manger avec des couverts, couper la nourriture, épuisants et complexes.

Cette perte d’autonomie s’évalue à partir de la grille AGGIR, (cliquez ici pour en savoir plus). Parlez-en à votre médecin. 

A noter que 35 % des personnes âgées de 65 à 79 ans ont chuté au moins 1 fois dans l’année. Ce chiffre passe à 45% après 80 ans

Perte de poids : comment l’alimentation peut y pallier ?

Afin d’éviter la perte de poids, il est important de connaître ses besoins après 60 ans. Il ne faut pas croire qu’on doit moins manger quand on vieillit. La perte d’appétit, les fausses croyances alimentaire ainsi que les régimes drastiques sont les conséquences directes de la perte de poids. Les besoins en protéiques sont mêmes augmentés après 60 ans. C’est pourquoi un enrichissement protéique, en vitamines et minéraux est souvent nécessaire associé à des conseils diététiques.

Lorsque la perte musculaire et/ou la dépendance est installée, il est nécessaire de rapidement consulter son médecin traitant. En attendant, vous pouvez aussi demander conseils à votre pharmacien et/ou un diététicien qui pourront vous donner des conseils pour limiter la perte de poids.  

Ce qui nécessite des solutions nutritionnelles adaptées

Repas enrichis

Repas textures modifiées

Compléments nutritionnels oraux

Conseils NutriD