Relations entre la santé bucco-dentaire, la dysphagie et la dénutrition chez les patients âgés hospitalisés | Nutrisens

Relations entre la santé bucco-dentaire, la dysphagie et la dénutrition chez les patients âgés hospitalisés.

Nutrition santé

25 mars 2014
Catégorie : 
La dénutrition chez les personnes âgées est une préoccupation majeure dans les services hospitaliers de gériatrie. Différents facteurs peuvent modifier l’état nutritionnel comme la dysphagie ou l’état bucco-dentaire. Un récent article met en lumière l’importance de l’état bucco-dentaire des patients hospitalisés en lien avec le risque de dénutrition.

Cette étude a été réalisée auprès de 159 patients (108 femmes, 51 hommes), âgés en moyenne de 85 ans et hospitalisés durant 4 mois. Durant les trois premiers jours d’hospitalisation, différentes données ont été recueillies :

  • l’état nutritionnel des patients via la mesure de l’IMC (Indice de Masse Corporel), le test MNA (Mini Nutritionnal Assessment, score de 0 à 14, MNA < 8 représentant le score d’une personne considérée comme dénutrie) et un dosage de l’albumine (albumine <35g/L pour un état dénutri) ;
  • la dépendance des patients via la mesure du score ADL (Activities of Daily Living, score de 0 à 6, 6 représentant le score d’une personne autonome) ;
  • l’apport alimentaire des patients via un recueil de 3 jours (expression en kcal / kg de poids corporel / jour et en g de protéines / kg de poids corporel / jour ;
  • leur capacités de déglutition via le test de l’eau (Il est demandé au patient d’avaler quatre fois avec des volumes croissants de liquide. Le test est considéré comme anormal (dysphagie) si le patient tousse pendant l’essai ou pendant la première minute après l’essai, ou si sa voix a changé) ;
  • leur état bucco-dentaire (examen réalisé par un dentiste).

Les capacités de déglutition et l’apport alimentaire des patients étaient de nouveau évalués au bout d’une semaine d’hospitalisation.

Les résultats de cette étude ont révélé que 77 patients présentaient un état de dénutrition (48,5%) via le score MNA et 34 patients une dysphagie (21,5%). Par ailleurs, sur l’ensemble des patients, 89,0% nécessitaient des soins dentaires, 17 présentaient une infection au niveau buccal* (11,0%) et 50 une réduction du débit salivaire (31,5%).

Les patients souffrant de dysphagie étaient ceux pour qui l’apport alimentaire était le plus bas. La dysphagie et la dénutrition étaient corrélées (p < 0,001 ) et les deux étaient liés à l’infection au niveau buccal (p < 0,001 et p < 0,01). Les résultats de cette étude révélaient également que l’hypofonctionnement du système salivaire était lui aussi lié à l’infection au niveau buccal (p < 0,001 ).

Source : ​Poisson P1, Laffond TCampos SDupuis VBourdel-Marchasson I. (2014) Relationships between oral health, dysphagia and undernutrition in hospitalised elderly patients. Gérodontologie ; doi: 10.1111/ger.12123.

Liens utiles :http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/?term=Relationships+between+oral+health%2C+dysphagia+and+undernutrition+in+hospitalised+elderly+patients

*La candidose buccale est une infection fongique, qui se manifeste de façon courante, sa fréquence augmente parallèlement au déficit immunitaire.

Vous SOUHAITEZ

EN SAVOIR PLUS ?

Toute notre expertise santé à votre service !

DÉCOUVREZ NOTRE SAVOIR-FAIRE

 

Découvrez notre

boutique en ligne

Tous les produits de Nutrisens disponibles en ligne !

Voir la boutique

 

BESOIN D'UN CONSEIL ?
UNE QUESTION ?

Notre diététicienne
est à votre écoute

04 82 78 01 53
Lui écrire

Du lundi au vendredi, de 9h à 12h et de 14h à 17h