Quelle alimentation mettre en place pour les seniors de plus de 70 ans ? | Nutrisens

Quelle alimentation mettre en place pour les seniors de plus de 70 ans ?

Nutrition santé

23 mars 2018
Catégorie : 

Quelle alimentation pour nos seniors ? Quels besoins nutritionnels ? Comment lutter contre la dénutrition de nos seniors ?
Avec l’âge, l’alimentation des seniors change. Et contrairement à l’inconscient collectif, les besoins nutritionnels ne diminuent pas, ils évoluent. Or, l'alimentation joue un rôle important pour préserver la santé et lutter contre des pathologies qui apparaissent avec la vieillesse comme la dénutrition ou la dysphagie (troubles de la déglutition).  

Une idée reçue tend à penser que les personnes âgées ont des besoins inférieurs aux actifs, voire qu’ils devraient moins manger.

Les arguments majeurs évoqués dans ce sens sont qu’avec la vieillesse et la retraire, il y a une diminution de l’activité physique.

De surcroît, il est fréquent que nos seniors voient avec l’âge une perte du goût et donc de l’appétit. Mais cette idée est fausse.

En effet, avec l’âge, la dépense énergétique diminue mais les besoins journaliers sont accrus en protéines afin de garantir le maintien de la masse musculaire.

Nos seniors ont besoin d'un apport en protéines suffisant pour maintenir leur système musculaire. Une diminution de ces apports entraîne une fonte musculaire importante et peut être responsable notamment d’une fragilisation osseuse (ostéoporose) ou d'une perte d’autonomie. Cela pouvant amener sur le long terme à un risque de dénutrition.

Il est donc important de veiller à la bonne alimentation des seniors pour ne pas les fragiliser.

Et finalement, quels sont les besoins alimentaires des seniors ?

En règle générale, leurs besoins se résument en quatre points :

  • Un besoin de 1 à 1,2 g de protéines/kg/jr,
  • Augmentation des besoins en calcium et vitamine D,
  • Augmentation des besoins en vitamines (B et C) et minéraux (magnésium, fer, zinc et sélénium),
  • Conserver ou commencer une activité physique régulière.

Afin de maintenir un apport calorique et protidique suffisant, il sera nécessaire de veiller à conserver de bonnes habitudes alimentaires et maintenir les 3 repas principaux que compose une journée.

Des collations dans l’après-midi et avant le couché peuvent également être ajoutées comme des biscuits hyperprotéinés afin de limiter le jeûne nocturne et complémenter la ration journalière.

Quelques pathologie que peuvent rencontrer nos seniors

Alzheimer

Les personnes atteintes d’Alzheimer ont une perte de leur capacité à manger seul, ce qui entraîne une perte du goût et de l'appétit.

Pour les seniors atteints de la maladie d’Alzheimer, la priorité sera de stimuler leur autonomie par le biais d’aliments préhensibles, ou facilement mangeables avec les mains afin d’éviter une perte de poids trop importante souvent en lien avec la maladie.

La réalisation de plats évoquant un souvenir ou un moment particulier pourra également stimuler le patient. Par exemple, la consommation de vieux légumes rappelant l’enfance, ou d’une tarte rappelant celle de sa grand-mère, etc.

Des CNO et des aliments à textures modifiés sont la plupart du temps prescrits à ces patients afin de couvrir leurs besoins.

Pour cela il existe des solutions type manger-mains ou cremeline en gourde.

Dénutrition

Avec l’âge, l’alimentation des seniors devient compliquée et leurs besoins alimentaires ne sont pas satisfaits.  

Lorsqu’une personne âgée souffre de dénutrition, son apport journalier est complémenté en protéines et en calories afin de retrouver un bon état nutritionnel.

On privilégiera tout d’abord l’enrichissement. Cette stratégie consiste à augmenter les apports en protéines et en calories des préparations ou d’un repas, sans en augmenter le volume.

On utilisera pour cela :

- des aliments riches en protéines et en énergie : ajout de crèmes, de fromage ou encore d’œufs dans les préparations,

- des poudres d’enrichissement : type calorinut®, protipulse® ou protinut®.

Lorsque cette solution n’est pas efficace, une prescription de CNO sera alors nécessaire afin de complémenter la ration.

Il sera également important de favoriser la consommation d’aliments aimés et désirés par le patient afin de stimuler son appétence.

La présentation du plat et la taille de l’assiette aura également son importance.

Des solutions existent afin de garantir un apport en protéines suffisant.

Troubles de la déglutition (Dysphagie)

Pour les personnes dysphagiques (souffrant de troubles de la déglutition), une supplémentation en vitamines et minéraux peut-être nécessaire. (pour en savoir plus sur la dysphagie)

En effet, l’alimentation devra être mixée et donc le plus souvent cuite, des carences peuvent donc survenir.

Une attention toute particulière sur l’aspect visuel du repas sera également importante afin de stimuler la prise alimentaire en jouant sur les formes et les couleurs.

Il sera possible d’agrémenter les plats avec des aromates et épices afin de varier les goûts et donner envie.

La texture des aliments sera également à adapter en fonction des capacités de déglutition de chacun.

Des solutions existent afin de garantir une texture et un apport calorique recommandé : duomix ou plats stérilisés.

 

En conclusion, il est important de veiller à la bonne alimentation de nos seniors. Des carences alimentaires peuvent survenir en fonction des pathologies.

Faire attention à la texture, l’aspect visuel ainsi qu'au goût permettra aux seniors d’avoir une alimentation saine. 

 

Vous SOUHAITEZ

EN SAVOIR PLUS ?

Toute notre expertise santé à votre service !

DÉCOUVREZ NOTRE SAVOIR-FAIRE

 

Découvrez notre

boutique en ligne

Tous les produits de Nutrisens disponibles en ligne !

Voir la boutique

 

BESOIN D'UN CONSEIL ?
UNE QUESTION ?

Notre diététicienne
est à votre écoute

03 85 69 07 83
Lui écrire

Du lundi au vendredi, de 9h à 12h et de 14h à 17h