La retraite, période à risque de sous-alimentation ?

La retraite, période à risque de sous-alimentation ?

Bien vieillir

16 Février 2020
Catégorie : 

La retraite est une véritable rupture avec la vie passée. Mais que savons-nous de son impact sur les achats et les consommations alimentaires ? Et quelles sont ses conséquences sur la santé des seniors ?

Les achats alimentaires des français analysés 

Pour le savoir, des chercheurs ont estimé l’impact du passage à la retraite sur les achats et les consommations alimentaires d’un panel de 944 foyers français (Kantar Worldpanel) entre 2005 et 2014. 

Des dépenses et des quantités achetées qui diminuent

A partir de la retraite, les foyers français diminuent leurs achats alimentaires de 12 à 14%, qu’il s’agisse des dépenses ou des quantités achetées. C’est davantage que dans les autres pays. Et ces chiffres sont sous-estimés car ils passent à 26–29% lorsque les chercheurs intègrent à leur modèle l’évolution des foyers dans le temps (apparition d’une maladie, fin d’un prêt, héritage…). Les chercheurs notent que la diminution des dépenses est proportionnelle à la baisse des quantités achetées.

En supposant que les foyers consomment ce qu’ils achètent, ceci voudrait dire qu’ils consomment moins en quantité. 

Les foyers modestes les plus touchés

Les dépenses et les achats alimentaires semblent encore plus affectés dans les foyers dont les revenus avant la retraite sont modestes (<793 €). Ils diminuent de 16,4% contre 10,7% dans les foyers aisés (>1700 €). 

Les achats de produits animaux sont les plus impactés 

La diminution des achats alimentaires semble principalement liée aux achats de viandes, poissons, fruits de mer et produits laitiers en moindre quantité (-10,9%). Cependant, les fruits, légumes et céréales ainsi que les aliments riches en sel, sucre et graisses (respectivement -11,7% et -10,3%) affichent aussi une baisse.

Lorsque les chercheurs prennent en compte l’évolution des foyers, ce sont les achats de produits animaux qui chutent le plus (- 30% en quantité). 

Un risque de déficience nutritionnelle

Les chercheurs estiment que les apports des retraités en protéines, calcium et plusieurs vitamines et minéraux (vitamines A, B, zinc, sélénium, iode) sont affectés par cette réduction des achats alimentaires. Ceci pourrait sur le long terme augmenter leur risque de dénutrition et de fragilité. 

A retenir 

•    A la retraite, les ménages réduisent leurs dépenses alimentaires et la quantité de nourriture achetée ;
•    Les ménages ayant des revenus plus faibles sont les plus affectés ;
•    La baisse globale des achats alimentaires est liée à celle des aliments d'origine animale ;
•    Une diminution des apports en protéines, en calcium et en vitamines peut avoir des effets négatifs sur la santé.


Changes in food purchases at retirement in France - Allais O, Leroy P, Mink J. Food Policy Vol 90 Jan 2020. 

Vous SOUHAITEZ

EN SAVOIR PLUS ?

Toute notre expertise santé à votre service !

DÉCOUVREZ NOTRE SAVOIR-FAIRE

 

Découvrez notre

boutique en ligne

Tous les produits de Nutrisens disponibles en ligne !

Voir la boutique

 

BESOIN D'UN CONSEIL ?
UNE QUESTION ?

Notre diététicienne
est à votre écoute

03 85 69 07 83
Lui écrire

Du lundi au vendredi, de 9h à 12h et de 14h à 17h