Quel suivi nutritionnel après une chirurgie bariatrique ? | Nutrisens

Quel suivi nutritionnel après une chirurgie bariatrique ?

Alimentation adaptée

26 juin 2017
Catégorie : 
Après une chirurgie bariatrique, un suivi nutritionnel à vie des patients est nécessaire non seulement pour optimiser les résultats pondéraux mais surtout prévenir tout risque de complication nutritionnelle.

L’objectif du suivi doit être d’accompagner le patient dans l’adaptation de son alimentation à son nouvel état.  

Une réalimentation prudente et progressive

S’il n’existe pas de consensus sur le mode de réalimentation après une chirurgie bariatrique, les chercheurs et médecins s’accordent sur la nécessité de procéder de façon prudente et progressive. Les premiers repas seront mixés ou liquides, la vitesse d’ingestion lente (30 minutes), en petites portions, fractionnés sur la journée et les boissons seront bues à distance des repas.

Un risque élevé de carences à surveiller

La réduction des ingesta suite à l’opération, combinée à la malabsorption causée par certaines techniques chirurgicales (bypass) peuvent avoir des conséquences délétères sur l’état nutritionnel comme une dénutrition protéique, des carences en vitamines du groupe B (B1, B6, B9, B12), en vitamines liposolubles (A, D, E, K), en fer (surtout chez les femmes non ménopausées) et en oligoéléments (zinc, sélénium, cuivre).

Les apports protidiques doivent être privilégiés (60-120g/jour), notamment lors de la phase d’amaigrissement rapide pour éviter la fonte musculaire. Une supplémentation vitaminique peut être nécessaire suivant la technique chirurgicale réalisée. Dans le cas de l’anneau gastrique, des carences en vitamines B1, B9 et B12 sont fréquentes en cas de vomissement. Dans le cas de gastrectomie longitudinale, des carences en protéines, fer, vitamines B12, D et zinc surviennent parfois. Le bypass est l’intervention la plus à risque de carence. Une supplémentation systématique en protéines, vitamines B9, B12, D, fer, calcium et zinc est nécessaire les premiers mois. Enfin, une supplémentation en vitamine B9 doit être prescrite dans le cas d’un projet de grossesse. 

Les sucres à l’origine d’un « Dumping syndrome »

Des sensations de malaise sont rapportées par certains patients notamment après bypass : palpitations, flush*, sueurs, fatigue, nausées, douleurs abdominales, diarrhées. Elles sont souvent reliées à l’ingestion d’aliments hyper glucidiques ou hyperlipidiques. L’éviction des sucres rapides, des aliments déclencheurs et le fractionnement des prises alimentaires sont alors recommandés. 

Une perte de poids plus ou moins rapide suivant la chirurgie

Après bypass et gastrectomie longitudinale, la perte de poids est rapide la première année puis se stabilise l’année suivante. Dans le cas de l’anneau gastrique, la perte de poids est progressive et peut se poursuivre au-delà de la deuxième année. Dans tous les cas, une perte de 50% de l’excès de poids et maintenue dans le temps est considérée comme un bon résultat.

*apparition soudaine et passagère d'une coloration rouge essentiellement au niveau du visage, du cou ou de la poitrine. Il serait dû à une dilatation des vaisseaux sanguins et peut parfois s'accompagner de bouffées de chaleur ou de difficultés à respirer

Le suivi nutritionnel après une chirurgie bariatrique. Verkindt H, Pigeyre M., Cachera L., Turpin F., Baud G. Soins - Vol. 61 - N° 811 - p. 51-54 http://www.em-consulte.com/en/article/1098858

Vous SOUHAITEZ

EN SAVOIR PLUS ?

Toute notre expertise santé à votre service !

DÉCOUVREZ NOTRE SAVOIR-FAIRE

 

Découvrez notre

boutique en ligne

Tous les produits de Nutrisens disponibles en ligne !

Voir la boutique

 

BESOIN D'UN CONSEIL ?
UNE QUESTION ?

Notre diététicienne
est à votre écoute

04 82 78 01 53
Lui écrire

Du lundi au vendredi, de 9h à 12h et de 14h à 17h