Post-chirurgie de l’obésité : le point sur les recommandations les plus fondées | Nutrisens

Post-chirurgie de l’obésité : le point sur les recommandations les plus fondées

Alimentation adaptée

25 août 2017
Catégorie : 

A l’issue de leur lecture de plus de 150 travaux scientifiques, des chercheurs israéliens ont compilé les recommandations nutritionnelles les plus fondées scientifiquement ainsi que les avis d’experts sur le suivi des sujets ayant subi une chirurgie bariatrique.

Trois recommandations nutritionnelles

  1. Les apports alimentaires doivent être répartis en 4 à 6 petits repas par jour selon le stade post-opératoire.  Il est recommandé de manger lentement, de bien mâcher, d’éviter les aliments riches en matières non-digestibles ;
  2. Boire suffisamment (>1.5L/j), en dehors des repas (15 min avant et 30 min après) et éviter les boissons gazeuses ;
  3. Eviter les carences nutritionnelles en consommant suffisamment de protéines, éviter les aliments denses en énergie, prendre des compléments en vitamines et minéraux.

Prévenir les symptômes gastrointestinaux

Les chercheurs ont aussi compilé les solutions pour prévenir ou traiter les symptômes gastro-intestinaux les plus fréquemment rencontrés après la chirurgie : 
Dumping syndrome (malaise après repas) : éviter les sucres simples et les aliments à index glycémique élevé, combiner les glucides à des protéines et des fibres au sien du repas. Séparer les aliments solides des liquides (30 minutes d’intervalle) 
Diarrhées et flatulences : éviter le lactose, réduire les consommations de graisses, assurer un apport hydrique suffisant, éviter les aliments fermentescibles et la consommation de chewing gum. Manger lentement.
Constipation : augmenter la consommation de liquides et d’aliments riches en fibres.
Dysphagie : manger lentement et mâcher suffisamment (>15 fois par bouchée), éviter les aliments fermes ou secs.
Vomissements : consommer de petites bouchées, bien mâcher, manger lentement (>15 minutes), séparer les aliments solides des liquides, séparer les repas de 2 à 4 heures, assurer une bonne hydratation.
Déshydratation : consommer plus d’1,5 L/jour en variant les boissons, les saveurs et les températures.


Changer son style de vie sur le long terme

Activité physique : avec l’accord du médecin, le patient pourra réaliser des exercices physiques en visant 150 minutes par semaine puis 300 minutes par semaine. Des entrainements en force de 2 à 3 fois par semaine sont aussi recommandés.
Tabagisme : L’arrêt du tabac est fortement recommandé en raison des risques post-opératoires (cicatrisation retardée, ulcérations de l’estomac,…).
Alcool : les consommations d’alcool doivent être réduites en raison de l’altération de sa pharmacocinétique suite à la réduction gastrique et du risque d’addiction important. Les patients qui souhaitent en consommer doivent manger 15 à 30 minutes avant. Dans le cas d’une consommation régulière, une supplémentation en vitamine B est indispensable.
Jeûne : il doit être évité jusqu’à 12 à 18 mois après une chirurgie gastrique en raison du risque de déshydratation, de vomissement et de la difficulté à se réalimenter après un jeûne.
Grossesse : il existe un consensus selon lequel un délai de 12 à 18 mois est nécessaire après la chirurgie avant d’envisager une grossesse en raison du risque important de carences nutritionnelles chez la mère et d’altération du développement du fœtus. 
Supplémentation en vitamines et minéraux : les carences nutritionnelles après chirurgie gastrique sont fréquentes et spécifiques de la chirurgie pratiquée. La supplémentation doit être mise en place dès 2 à 4 jours après l’opération. 
 

Un suivi postopératoire à améliorer

Le suivi conditionne la réussite du traitement chirurgical. Cependant, de nombreux patients sont perdus de vue dans les mois qui suivent l’opération. Pour favoriser l’engagement des patients, les chercheurs conseillent d’utiliser toutes les technologies digitales possibles (médias sociaux, programmes en ligne,…) et recommandent la mise ne place d’une équipe pluridisciplinaire (chirurgien, diététicien, psychologue, médecin, éducateur…). 


Nutritional Recommendations for Adult Bariatric Surgery Patients: Clinical Practice. Sherf Dagan S, Goldenshluger A, Globus I, Schweiger C, Kessler Y, Kowen Sandbank G, Ben-Porat T, Sinai T. Adv Nutr. 2017 Mar 15;8(2):382-394. http://advances.nutrition.org/content/8/2/382.long en accès libre.
 

Vous SOUHAITEZ

EN SAVOIR PLUS ?

Toute notre expertise santé à votre service !

DÉCOUVREZ NOTRE SAVOIR-FAIRE

 

Découvrez notre

boutique en ligne

Tous les produits de Nutrisens disponibles en ligne !

Voir la boutique

 

BESOIN D'UN CONSEIL ?
UNE QUESTION ?

Notre diététicienne
est à votre écoute

04 82 78 01 53
Lui écrire

Du lundi au vendredi, de 9h à 12h et de 14h à 17h