L'élafine contre l'intolérance au gluten ? | Nutrisens

L’élafine contre l’intolérance au gluten ?

Alimentation adaptée

22 avril 2014
Catégorie : 

Mis à part l’éviction totale du gluten de l’alimentation ou régime sans gluten (RSG) strict, aucun traitement n’existe à l’heure actuelle contre la maladie cœliaque (intolérance au gluten dans sa forme chronique chez des individus génétiquement prédisposés), d’où le développement de produits « sans gluten » (teneur < à 20 mg/kg). Des chercheurs de l’Inra et de l’Inserm, en collaboration avec leurs collègues canadiens et suisses, ont mis en évidence le rôle important d’une protéine humaine, l’élafine, contre la réaction inflammatoire caractéristique chez le malade cœliaque. Par ailleurs, ils ont également mis au point une bactérie probiotique capable de délivrer cette protéine au niveau de la muqueuse intestinale chez la souris.

La maladie cœliaque est une entéropathie auto-immune provoquée par un antigène alimentaire contenu dans le gluten, chez des individus génétiquement prédisposés. Elle affecte principalement le tractus gastrointestinal et se caractérise par une inflammation chronique de la muqueuse intestinale pouvant conduire à une atrophie des villosités intestinales, une malabsorption et d’autres manifestations cliniques. La prévalence de la maladie cœliaque est aujourd’hui estimée à hauteur de 1/100 au niveau européen et en France, seulement 10 à 20% des cas seraient aujourd’hui diagnostiqués selon l’AFDIAG.

Des chercheurs de l’Inra et de l’Inserm, en collaboration avec des chercheurs de l’Université McMaster au Canada et de l’Ecole Polytechnique Fédérale de Zurich, ont mis en évidence que l’élafine, une protéine naturellement présente chez l’homme et qui possède des propriétés anti-inflammatoires, était moins exprimée chez les malades cœliaques que chez des personnes saines. Cette protéine aurait également la capacité d’interagir avec la transglutaminase-2, protéine impliquée dans le mécanisme de dégradation du gluten chez le malade cœliaque.

Par ailleurs, lors de précédentes recherches, les mêmes équipes de l’Inra et de l’Inserm ont mis au point une souche recombinante d’une bactérie probiotique capable d’exprimer et de délivrer l’élafine de manière ciblée au niveau de la muqueuse intestinale. Dans cette étude, les chercheurs ont administré la bactérie à des souris présentant une intolérance au gluten et ont pu constater une forte diminution de la réaction inflammatoire grâce à l’élafine délivrée par le probiotique.

Cette découverte ouvre la voie à de nouvelles stratégies pour traiter les intolérances au gluten. Dans l’attente, une offre plus diversifiée et de qualité gustative satisfaisante des produits sans gluten est indispensable afin de permettre aux personnes atteintes d’intolérance au gluten de mieux suivre leur régime strict sans gluten…

Source : Article « Une protéine naturelle, l’Elafine contre l’intolérance au gluten ? » mis en ligne sur le site internet de l’Inra le 07/04/2014.

Lien utile : http://presse.inra.fr/Ressources/Communiques-de-presse/Une-proteine-naturelle-l-Elafine-contre-l-intolerance-au-gluten

Vous SOUHAITEZ

EN SAVOIR PLUS ?

Toute notre expertise santé à votre service !

DÉCOUVREZ NOTRE SAVOIR-FAIRE

 

Découvrez notre

boutique en ligne

Tous les produits de Nutrisens disponibles en ligne !

Voir la boutique

 

BESOIN D'UN CONSEIL ?
UNE QUESTION ?

Notre diététicienne
est à votre écoute

04 82 78 01 53
Lui écrire

Du lundi au vendredi, de 9h à 12h et de 14h à 17h