L’allergie alimentaire sévère prédisposerait à la maladie cœliaque | Nutrisens

L’allergie alimentaire sévère prédisposerait à la maladie cœliaque

Alimentation adaptée

8 octobre 2015
Catégorie : 
Pour clarifier l’association entre l’allergie alimentaire et la maladie cœliaque, des chercheurs et médecins italiens ont recherché la présence de ces deux pathologies chez 319 enfants. Leur étude est la première à identifier une nouvelle situation clinique à risque de maladie cœliaque.

La maladie cœliaque est une maladie auto-immune induite par le gluten et qui survient souvent en association avec d’autres désordres auto-immuns. Quelques travaux suggèrent que les patients atteints de maladie cœliaque pourraient présenter plus de manifestations allergiques que la population générale. Pour étudier l’association entre cette maladie et l’allergie alimentaire, une équipe de chercheurs italiens a évalué la prévalence de la maladie cœliaque chez des enfants souffrant d’allergie alimentaire sévère et consultant pour une désensibilisation orale. Ils ont aussi testé l’effet d’un régime alimentaire sans gluten sur leurs symptômes allergiques.

319 enfants italiens souffrant d’allergie sévère (IgE>85 kU/l) au lait de vache, à l’œuf ou au blé et ayant présenté des réactions allergiques sévères à ces aliments ont été inclus dans l’étude. Leurs données sérologiques et génétiques ont été comparées à celles de 128 enfants avec allergie modérée et qui se sont rétablis spontanément sans l’aide d’une désensibilisation, ainsi qu’à celles de 3 188 enfants en bonne santé.

5 % des enfants souffrant d’allergie sévère (16/319) ont été testés positifs pour les marqueurs sérologiques et génétiques de la maladie cœliaque, contre 0.8 % chez les enfants atteints d’allergie modérée et 1 % chez ceux en bonne santé. Les biopsies intestinales, obtenues chez 13 des 16 patients confirmaient le diagnostic de la maladie. Le régime sans gluten prescrit à ces enfants n’a pas amélioré les symptômes cliniques et biologiques de leurs allergies alimentaires. Pour les auteurs, ce manque d’effet est très probablement lié à un suivi insuffisant des enfants (inférieur à 12 mois). Car d’autres données scientifiques rapportent qu’il faut plus de 12 mois de régime sans gluten pour observer une élimination des auto-anticorps contre la thyroïde peroxydase, l’anti- acide glutamique décarboxylase et l’anti-insuline. Parmi leurs patients avec maladie cœliaque, un seul présentait des symptômes (anémie et retard de croissance) qui étaient améliorés par le régime sans gluten, tandis que 15 autres étaient asymptomatiques, confirmant que les symptômes de cette maladie sont peu perceptibles. A ce stade de la recherche, ils ne peuvent pas savoir si la maladie cœliaque, à l’origine de l’altération de la paroi intestinale, est la cause de l’allergie alimentaire ou si l’allergie alimentaire est indirectement responsable d’une dégradation de la tolérance au gluten, chez les sujets prédisposés génétiquement.

Les chercheurs concluent que les enfants avec une allergie alimentaire sévère présentent un risque 5 fois plus élevé que les autres d’être atteints de la maladie cœliaque. Il est temps, selon eux, de pratiquer une recherche systématique de la maladie cœliaque chez ces patients.

Source : Pillon R et coll. Prevalence of celiac disease in patients with severe food allergy. Allergy. 2015 Oct;70(10):1346-9. doi: 10.1111/all.12692.

Nutrisens propose une Gamme Sans Allergènes (entrée, plats, desserts) qui exclue 50 allergènes pour sécuriser l’alimentation des personnes allergiques ou souffrant de sensibilités alimentaires.

Vous SOUHAITEZ

EN SAVOIR PLUS ?

Toute notre expertise santé à votre service !

DÉCOUVREZ NOTRE SAVOIR-FAIRE

 

BESOIN D'UN CONSEIL ?
UNE QUESTION ?

Notre diététicienne
est à votre écoute

04 82 78 01 53
Lui écrire

Du lundi au vendredi, de 9h à 12h et de 14h à 17h