Trop de dénutris en unité Covid-19 ! | Nutrisens

Trop de dénutris en unité Covid-19 !

Nutrition santé

9 novembre 2020
Catégorie : 
Une étude réalisée au CHU de Bobigny alerte sur la forte prévalence de la dénutrition chez les patients admis pour Covid-19 et sur son impact pronostique négatif.

Deux stratégies pour évaluer la dénutrition

Partant du fait que dénutrition et sévérité des infections pulmonaires sont corrélés, des chercheurs du CHU de Bobigny ont voulu savoir si c’était aussi le cas pour les infections au Covid-19. Pour cela, ils ont réalisé une étude entre le 9 avril et le 29 mai 2020 auprès d’adultes admis dans leur unité de soin aiguë.

La dénutrition était estimée selon 2 techniques :

  (i) L’index de masse corporelle (IMC) et la perte de poids en 1 et 6 mois avant l’admission ;
  (ii) L’Index de Risque Nutritionnel (1,519 × albuminémie (g/L) + 0,417 × (poids actuel/poids usuel) × 100) gradé en « pas de dénutrition » (>97,5 %), « dénutrition modérée » (83,5- 97,4 %) ou « dénutrition sévère » (>83,5 %).

Le critère de sévérité de la Covid-19 était l’administration d’un débit d’oxygène supérieur à 6 L/min pendant le séjour, dans la limite de 28 jours.

L’Index de Risque Nutritionnel est plus fiable

Sur les 109 patients inclus (65 hommes, 62 ans en moyenne), 35 sujets présentaient une forme sévère de la maladie (soit 32 %).

Lorsque la dénutrition était estimée selon l’IMC et la perte de poids, elle était de 39 % des sujets et n’était pas corrélée à la sévérité de la Covid-19.

Au contraire, lorsque l’Index de Risque Nutritionnel était utilisé, la dénutrition modérée (49 % des sujets) et celle sévère (36 % des sujets) étaient corrélées à la sévérité de la Covid-19. Par ailleurs, des niveaux plus bas de protides, albuminémie, pré-albuminémie et zinc plasmatique étaient retrouvés chez les sujets avec forme sévère de Covid-19 ainsi qu’une perte de poids plus importante en 1 mois.

A retenir

  • En unité aiguë Covid-19, la dénutrition est trop fréquente et elle est associée aux formes sévères de la maladie ;
  • Les chercheurs recommandent un dépistage systématique et précoce de la dénutrition à l’admission et l’introduction d’un support nutritionnel dès que nécessaire.

La dénutrition est fréquente et associée à un mauvais pronostic en unité Covid-19 aiguë. L. Allard, E. Ouedraogo, J. Molleville, C. Josse, M. Didier, B. Giroux-Leprieur, D. Deutsch, H. Bihan, E. Cosson, O. Bouchaud. Médecine et maladies infectieuses 50 (2020) S27–S30

Vous SOUHAITEZ

EN SAVOIR PLUS ?

Toute notre expertise santé à votre service !

DÉCOUVREZ NOTRE SAVOIR-FAIRE

 

Découvrez notre

boutique en ligne

Tous les produits de Nutrisens disponibles en ligne !

Voir la boutique

 

BESOIN D'UN CONSEIL ?
UNE QUESTION ?

Notre diététicienne
est à votre écoute

03 85 69 07 83
Lui écrire

Du lundi au vendredi, de 9h à 12h et de 14h à 17h