Impact CNO | Nutrisens

Impact CNO

Nutrition santé

22 mai 2017
Catégorie : 

La sévérité de la sarcopénie conditionne l’efficacité des CNO

La dénutrition et la sarcopénie sont des situations pathologiques fréquentes chez les sujets âgés. Elles sont fortement influencées par la nutrition. Mais tandis que les bénéfices d’une intervention nutritionnelle sur les effets de la dénutrition sont sans équivoque, ce n’est pas toujours le cas dans la sarcopénie comme le montre cette étude publiée dans J Am Med Dir Assoc.

Protéines, vitamine D et HMB à l’étude

Dans un essai clinique, des chercheurs ont comparé deux formules de compléments nutritionnels oraux (CNO) de 220 ml qui différaient selon la quantité et le type de composés nutritionnels contenus : (1) un CNO contenant 14g de protéines et 147 UI de vitamine D3, qui servait de référence, et (2) un CNO contenant 20 g de protéines, 499 UI de vitamine D3 et 1,5 g de CaHMB (hydroxyméthylbutyrate de calcium, un métabolite de la leucine). L’essai clinique multicentrique, randomisé, en double aveugle et contrôlé incluait 330 hommes et femmes de plus de 65 ans, dénutris et avec une sarcopénie. Les CNO étaient consommés 2 fois par jour entre les repas durant 24 semaines.

Un effet différent selon la sarcopénie

Après 24 semaines de supplémentation, les deux CNO conduisaient à une même amélioration de la force maximale isocinétique, de la qualité musculaire (force jambe/masse musculaire jambe), de la force de préhension et de la vitesse de marche, comparé à ce qui était mesuré au moment de l’inclusion.

Toutefois, lorsque les sujets étaient répartis selon le degré de sévérité de la sarcopénie, un impact différent des deux CNO se dessinait dès 12 semaines d’intervention:  

  • Chez les sujets avec une sarcopénie légère et modérée (56 %), qui présentaient à l’inclusion  une force maximale isocinétique et une qualité musculaire supérieures aux autres, le CNO plus riche en protéine et en vitamine D3 et contenant du Ca HMB, améliorait davantage la force comparé au CNO de référence (P = 0,032).
  • Ceci n’était pas le cas chez les sujets avec une sarcopénie sévère (44 %), dont l’état musculaire et fonctionnel était plus affaibli au départ. Ces sujets ne répondaient au CNO enrichi qu’après 24 semaines d’intervention, suggérant un plus grand délai de la réponse adaptative du muscle. Les chercheurs supposent que l’état du muscle et en particulier son degré d’inflammation pourrait affecter sa capacité à répondre à l’intervention nutritionnelle.
  • Concernant la force de préhension et la vitesse de marche, les effets des CNO étaient les mêmes quel que soit le degré de sévérité de la sarcopénie.

Adapter l’intervention à la sévérité de la sarcopénie

Les chercheurs concluent que si les compléments nutritionnels oraux améliorent bien la force et la qualité musculaires des sujets âgés dénutris et souffrant de sarcopénie, leurs effets dépendent aussi du degré de sévérité de la sarcopénie. Les sujets avec une sarcopénie légère à modérée répondent davantage aux CNO que les sujets avec une sarcopénie sévère, chez qui une intervention nutritionnelle devrait être, selon eux, associée à de l’exercice physique pour obtenir un résultat équivalent. 

Impacts of High-Protein Oral Nutritional Supplements Among Malnourished Men and Women with Sarcopenia: A Multicenter, Randomized, Double-Blinded, Controlled Trial. Cramer JT, Cruz-Jentoft AJ, Landi F, Hickson M, Zamboni M, Pereira SL, Hustead DS, Mustad VA. J Am Med Dir Assoc. 2016 Nov 1;17(11):1044-1055. http://www.jamda.com/article/S1525-8610(16)30361-9/fulltext

Want to

know more?

Our experts share their knowledge!

Read our advice

 

Browse our

online store

Nutrisens products are available online!

Browse the store

 

BESOIN D'UN CONSEIL ?
UNE QUESTION ?

Notre diététicienne
est à votre écoute

04 82 78 01 53
Lui écrire

Du lundi au vendredi, de 9h à 12h et de 14h à 17h