Comment éviter la dénutrition chez les seniors ?

Comment éviter la dénutrition chez les seniors ?

Nutrition santé

8 octobre 2019
Catégorie : 

Selon la Haute Autorité de Santé (2007), la dénutrition touche :

  • 4 à 10% des personnes âgées vivant à domicile
  • 15 à 38% des personnes vivant en institution (maison de retraite, EHPAD…)
  • Jusqu’à 70% des personnes âgées hospitalisées

La dénutrition est liée à un déséquilibre entre les apports alimentaires et les dépenses énergétiques.  

Les apports sont diminués du fait d’une baisse des consommations, liée à différents facteurs : sociaux (ex : isolement), psychologiques (ex : dépression) et physiologiques (ex : mauvais état buccodentaire, perte d’appétit).

Les besoins énergétiques peuvent être augmentés lors d’un état inflammatoire aigue ou chronique de l’organisme (infection, blessure, maladie chronique, allergie, …). Ainsi le corps subit une dégradation très importante en nutriments.

Pourquoi les séniors mangent moins ?

Chez les séniors, les raisons de cette diminution d’apports peuvent être nombreuses :

  • La perte d’appétit provoquée par une pathologie ou un état dépressif (solitude, perte d’un proche)
  • Les idées reçues sur l’alimentation des séniors : « je mange moins quand je vieillis »
  • Les troubles buccodentaires (problèmes de dentition) entraînant une perte de goût, des difficultés de mastication
  • A domicile, les difficultés d’approvisionnement liées à une perte d’autonomie (absence de commerces de proximité, déplacements limités, …)

Ce déficit nutritionnel associé à une augmentation des besoins métaboliques est la principale cause de dénutrition chez les séniors.

Nutrition après 60 ans : Chassons les idées reçues !

« Je dois manger moins de viande » : FAUX, leurs besoins est tout aussi importants que les adultes. Ceci afin d’assurer un bon maintien musculaire, le renouvellement cellulaire, et de préserver le système immunitaire. 

« En vieillissant, je dois manger moins gras » : FAUX, le gras, appelé aussi, lipides doit représenter 35 à 40% des apports énergétiques totaux. Il faut privilégier les bonnes graisses : huiles végétales, poissons gras, fruits oléagineux. Mais ne faites pas l’impasse sur un peu de beurre et de crème. Tous les spécialistes de la gériatrie le disent. Il est préférable d’avoir une personne âgée « rondouillarde » que maigre.

« Si je mange moins pendant quelques jours ce n’est pas très grave » : FAUX, l’assimilation des aliments chez la personne âgée est plus longue et demande plus d’efforts. La perte de poids sera avant tout une perte musculaire qui sera difficile à reprendre.

La journée alimentaire

En cas de petit appétit, pensez à fractionner votre alimentation sur la journée.

Matin :

Boisson chaude pour hydrater l’organisme dès le réveil
Un produit céréalier de préférence non raffiné (pain aux céréales, pain complet, biscottes aux céréales)
Du beurre et de la confiture
Un produit laitier (yaourt, fromage blanc)
Un fruit frais (kiwi, orange, …)

Déjeuner :

Une entrée et/ou un fruit cru
Un plat composé d’une viande ou poisson et d’une garniture (légumes et/ou féculents)
Un produit laitier : fromage ou laitage
Du pain

Collation :

Un fruit, un laitage et/ou petits biscuits type madeleine Nutrisens

Dîner :

Un potage ou entrée
Une composante protéique (jambon, œuf, quiche, …)
                 Associée à un légume, féculent ou crudités
Un produit laitier au choix
Du pain

Trucs et astuces pour les séniors à domicile !

Si vous avez des difficultés pour vous déplacer, plusieurs solutions s’offrent à vous

  • Congelez : plusieurs produits peuvent se congeler comme la viande, le pain, le fromage, les légumes cuits, la soupe. Il suffit de les cuire ou de les réchauffer après décongélation.
  • Faites-vous livrer vos aliments à la maison : plusieurs enseignes proposent des livraisons à domicile.
  • Pensez aux denrées non périssables : pâtes, riz, conserves,

Si vous avez des difficultés pour cuisinier :

  • Utilisez des produits prêts à l’emploi comme les légumes ou poissons surgelés cuisinés, les compotes, le fromage, …
  • Des sociétés de portage à domicile assurent la livraison de repas complets à votre domicile. Renseignez-vous auprès de votre mairie.
  • Les bouchers-traiteurs proposent également une variété de plats permettant de composer des repas complets.

A domicile, comme en institution, si vous avez des difficultés pour manger et notamment pour mastiquer :

  • Hacher ou mixer votre viande avec du jus ou de la sauce
  • Substituer les viandes trop dures par du poisson ou de l’omelette plus faciles à manger
  • Privilégier les laitages aux fromages à pâtes dures
  • Demandez conseils à votre médecin ou pharmacien qui pourra vous prescrire des compléments nutritionnels comme des pains, biscuits, soupes enrichis ou encore des crèmes et boissons enrichies.

Pesez-vous régulièrement (1 fois/mois) et informez votre médecin traitant en cas de perte de poids importante.

 

Vous SOUHAITEZ

EN SAVOIR PLUS ?

Toute notre expertise santé à votre service !

DÉCOUVREZ NOTRE SAVOIR-FAIRE

 

Découvrez notre

boutique en ligne

Tous les produits de Nutrisens disponibles en ligne !

Voir la boutique

 

BESOIN D'UN CONSEIL ?
UNE QUESTION ?

Notre diététicienne
est à votre écoute

04 82 78 01 53
Lui écrire

Du lundi au vendredi, de 9h à 12h et de 14h à 17h