Sarcopénie et mortalité | Nutrisens

Sarcopénie et mortalité

Bien vieillir

18 mai 2018
Catégorie : 

Sarcopénie et dépendance augmentent le risque de mortalité 

Plus que l’âge, c’est le degré d’autonomie physique qui, associé à la sarcopénie, précipite la mortalité

La sarcopénie est caractérisée par la perte progressive de la masse, de la force et de la performance musculaires avec le vieillissement et la maladie. Il s'agit d'un facteur de risque majeur pour la santé des sujets âgés : elle a des conséquences importantes en termes de chutes et de fractures, de déclin fonctionnel, de réduction de la mobilité, d'hospitalisation, de morbidité et de mortalité. Il existe peu de données concernant l’impact de la sarcopénie chez les sujets âgés hospitalisés. Chez eux, il est difficile de distinguer l’effet de la maladie de celui de la sarcopénie sur la perte musculaire. Partant de l’hypothèse selon laquelle la sarcopénie pourrait prédire la mortalité des sujets âgés hospitalisés dont la mobilité est altérée, des chercheurs allemands ont exploré les associations entre la sarcopénie et la mortalité à un an dans un échantillon de sujets avec divers degrés de mobilité et d’autonomie.

 

Mobilité limitée et dépendance sont à surveiller

La population recrutée comprenait 198 patients provenant d'un service de soins gériatriques avec un âge moyen de 82,8 ± 5,9 ans (70,2 % de femmes). Près de 40 % des sujets étaient à risque de dénutrition et 33 % en souffrait. Plus de 25 % des patients présentaient une sarcopénie. Ils étaient plus souvent dénutris ou à risque de dénutrition et présentaient un poids, une masse musculaire et un IMC plus bas que les sujets sans sarcopénie.

Sur les 198 patients suivis, 42 sujets sont décédés durant la première année dont 14 avaient une sarcopénie. Ils présentaient une faible force musculaire, plusieurs co-morbidités et un mauvais statut nutritionnel. Pour autant, la sarcopénie ne semblait pas expliquer la mortalité. C’est une analyse des sujets classés en sous-groupe qui révèle le lien entre la sarcopénie et la mortalité. Chez les patients à mobilité limitée avant l'admission ou au moment de la sortie, la sarcopénie est associée à un doublement du risque de mortalité. De même, dans un sous-groupe de patients présentant des scores d’autonomie (index de Barthel) inférieurs à 60 (n=45), 70 (n=73) et 80 (n=108), le risque de décès est respectivement 3,63, 2,80 et 2,55 fois plus élevé chez les patients sarcopéniques.

 

Un dépistage précoce s’impose

Les chercheurs tirent deux enseignements de leur étude : (1) la prévalence de la sarcopénie chez les patients âgés hospitalisés estimée à 25 % et (2) qu’elle est associée de façon significative à un risque plus élevé de mortalité parmi les patients âgés à mobilité limitée et aux capacités fonctionnelles dégradées (autonomie), indépendamment de l'âge et d'autres variables cliniques.

Ceci souligne, pour eux, la nécessité d’un dépistage précoce des patients âgés sarcopéniques dont les activités quotidiennes sont altérées afin de limiter leur déclin fonctionnel à long terme ainsi que leur risque de mortalité.

 

Impact of Sarcopenia on One-Year Mortality among Older Hospitalized Patients with Impaired Mobility. Pourhassan M, Norman K, Müller MJ, Dziewas R, Wirth R. J Frailty Aging. 2018;7(1):40-46. https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/29412441

Vous SOUHAITEZ

EN SAVOIR PLUS ?

Toute notre expertise santé à votre service !

DÉCOUVREZ NOTRE SAVOIR-FAIRE

 

Découvrez notre

boutique en ligne

Tous les produits de Nutrisens disponibles en ligne !

Voir la boutique

 

BESOIN D'UN CONSEIL ?
UNE QUESTION ?

Notre diététicienne
est à votre écoute

04 82 78 01 53
Lui écrire

Du lundi au vendredi, de 9h à 12h et de 14h à 17h