Comment agir face à la dénutrition des personnes âgées ? | Nutrisens

Il est difficile de revenir à un bon état nutritionnel une fois le processus de dénutrition enclenché. De ce fait, il est important d’agir tôt dès les premiers signes d’alerte, voire d’anticiper en adoptant de bons réflexes en matière d’alimentation.

La dénutrition : prévenir plutôt que guérir

  • Conjuguer goût et nutrition pour les patients dénutris : l’importance des qualités organoleptiques est renforcée pour les personnes hospitalisées en perte d’appétit. Le moment du repas devient en effet un véritable challenge à relever au quotidien.
     
  • L’alimentation proposée doit donc répondre à certaines notions indispensables : bien rythmée, équilibrée, suffisante, adaptée aux degrés d’autonomie et en adéquation avec les goûts de chacun.
     
  • Concilier le goût aux contraintes de chaque patient, en proposant des solutions simples et variées qui allient le plaisir aux besoins nutritionnels. Un travail spécifique autour de la présentation des produits (couleurs, textures, formes, saveurs…) est indispensable pour que chaque patient puisse retrouver le plaisir de manger.

Prise en charge de la dénutrition

ÉTAPE 1 : ENRICHIR L’ALIMENTATION

Il est important d’enrichir les plats de consommation courante pour une alimentation de densité nutritionnelle plus importante... Manger autant en quantité mais plus concentré ! Cet enrichissement peut passer par l’ajout d’ingrédients du quotidien : du lait dans un potage, du gruyère, de la crème fraîche, du fromage frais… etc.

Pour enrichir de manière simple et efficace, il existe également des poudres de protéines de type laitières (caséinate de calcium ou lactosérum) ou végétales (soja) qui permettent de mesurer précisément l’enrichissement souhaité en protéine.

Découvrir les poudres d’enrichissement Nutrisens

ÉTAPE 2 : APPORTER DES COMPLÉMENTS NUTRITIONNELS À L’ALIMENTATION

La prescription de Compléments Nutritionnels Oraux (CNO) est préconisée si l’enrichissement de l’alimentation est insuffisant. Selon la Haute Autorité de Santé (2007), l’objectif des CNO est d’apporter en moyenne 400 Kcal par jour et 30 g de protéines en supplément à l’alimentation normale.

Découvrir nos solutions d’enrichissement et de complémentation pour lutter contre la dénutrition.

Qu'est-ce que ma dénutrition : Une infographie pour comprendre la dénutrition.

Vidéo récapitulatif

BESOIN D'UN CONSEIL ?
UNE QUESTION ?

Notre diététicienne
est à votre écoute

04 82 78 01 53
Lui écrire

Du lundi au vendredi, de 9h à 12h et de 14h à 17h