Prévalence & symptômes d'une allergie alimentaire | Nutrisens

Ne pas confondre intolérance alimentaire et allergie alimentaire

L’allergie alimentaire est une forme spécifique d’intolérance alimentaire qui active le système immunitaire. Un allergène provoque une réaction en chaîne dans le système immunitaire aboutissant la libération d’anticorps. Ces anticorps entraînent à leur tour la libération d’autres molécules, comme l’histamine, qui donnent libre cours à des symptômes variés comme un nez qui coule, de la toux, un éternuement ou des démangeaisons. Les allergies alimentaires sont souvent héréditaires et habituellement identifiées tôt dans la vie.

L’intolérance alimentaire implique le métabolisme, mais pas le système immunitaire. Un bon exemple est l’intolérance au lactose, dans laquelle certains individus sont carencés en lactase, une enzyme digestive qui dégrade le sucre du lait.

Quelle est la prévalence des allergies alimentaires ?

  • Elles touchent environ 8% des enfants et 4% des adultes en France*. Elles sont de plus en plus répandues et se hissent au 4ème rang mondial des maladies les plus fréquentes (avec les allergies respiratoires).
  • Chez l’enfant, 5 aliments sont responsables d’environ 79% des allergies alimentaires : l’oeuf, l’arachide, le lait de vache, la moutarde et le poisson.
  • Le Programme National Nutrition Santé (PNNS, lancé en 2001) s’est donné comme objectif de limiter la survenue d’allergies alimentaires en informant le grand public sur le risque d’allergène pouvant intervenir dès le plus jeune âge.

 *Source : PNNS

Quels sont les symptômes d’une allergie alimentaire ?

L’allergie correspond à une réponse anormale du système immunitaire suite au contact avec un aliment (toucher, ingestion). Chez la personne allergique, l’aliment normalement sans danger est perçu par l’organisme comme une menace contre laquelle il faut se défendre. En effet, l’aliment allergisant contient plusieurs protéines (allergènes) contre lesquelles l’organisme va réagir en développant différents symptômes. Il peut s’agir de :

  • Problèmes respiratoires (rhinite, asthme…)
  • De poussées d’eczéma atopique (rougeurs, démangeaisons, gonflements…)
  • D’une crise urticaire localisée ou généralisée (associée parfois à un œdème)
  • De troubles digestifs (constipation, ballonnements, diarrhées…)

Le choc anaphylactique est la forme la plus sévère des allergies alimentaires : différents symptômes sont observés, allant du simple urticaire à l’œdème pulmonaire. Une assistance médicale est alors nécessaire car il y a un risque vital pour la personne. Les aliments responsables et les symptômes varient en fonction de l’âge mais leur délai d’apparition est le même pour tous : de quelques minutes à deux heures après l’ingestion de l’aliment.

BESOIN D'UN CONSEIL ?
UNE QUESTION ?

Notre diététicienne
est à votre écoute

04 82 78 01 53
Lui écrire

Du lundi au vendredi, de 9h à 12h et de 14h à 17h