Protéines et personnes âgées : quel apport optimal, quelle source et pour quel effet sur l'appétit ?

Protéines : quel apport optimal, quelle source et pour quel effet sur l’appétit du sujet âgé ?

Alimentation adaptée

15 octobre 2018
Catégorie : 

Protéines : quel apport optimal, quelle source et pour quel effet sur l'appétit du sujet âgé ? 

 

Avec l’âge, les apports protéiques doivent être optimisés selon l’état de santé du sujet et son âge mais aussi selon la source privilégiée.

Le vieillissement de la population rend nécessaire l’adoption de stratégies alimentaires pour promouvoir la santé et l'autonomie future. Le maintien de la masse et de la force musculaires au décours du vieillissement semble en particulier déterminant. Une récente revue écrite par des chercheurs anglais et publiée dans Nutrients suggère que les recommandations alimentaires actuelles en matière d'apport en protéines pourraient être insuffisantes pour atteindre cet objectif. La fréquence de consommation, la répartition sur la journée et la source protéique sont aussi discutés.

Ajuster les apports en protéines selon le sujet

  • La quantité de protéines pour les personnes âgées

Les recommandations actuelles sont de 0,8g de protéines/kg de poids/jour pour les adultes mais elles ne prennent pas en compte l’âge, l’état de santé ni le niveau d’activité physique. Selon des études cet apport serait déjà insuffisant dès 55 ans pour contrer la perte musculaire liée à l’âge.  Plusieurs sociétés savantes recommandent un apport protéique de 1,0 à 1,2g/kg/jour chez les plus de 65 ans, de 1,2 à 1,5g/kg/jour chez les sujets souffrant de pathologies aigüe ou chronique et de 2,0g/kg/j en cas de dénutrition ou de maladie grave.

  • La fréquence de l'apport en protéine dans la journée des personnes âgées

Au-delà de l’apport quotidien en protéine, sa quantité par repas et la fréquence de sa consommation semblent également jouer un rôle sur la masse et la fonction musculaires. Il a été estimé que deux à trois repas par jour comprenant 25 à 30g de protéines de haute qualité seraient suffisants pour la synthèse musculaire chez le jeune comme chez le sujet âgé. Cependant, quelques études chez les seniors semblent indiquer qu’un apport protéique massif sur un repas pourrait être plus efficace, notamment lorsqu’il est placé au diner.

Protéines animales ou protéines végétales pour les personnes âgées ?

Si tendre vers une consommation de protéines végétales semble plus vertueux pour la santé et la planète, nous manquons encore de preuves scientifiques chez les sujets âgés et à risque de dénutrition pour en recommander la consommation en remplacement des protéines animales.

  • Se baser sur les preuves

La plupart des études évaluant l’impact des protéines sur la synthèse protéique ont testé des protéines animales. Leur contenu en acides aminés essentiels est équilibré et elles sont riches en leucine, dont le rôle est important dans la synthèse protéique musculaire. Dans le cas d’une consommation de protéines végétales, l’impact sur la synthèse protéique est moins connu. Les chercheurs recommandent alors de combiner les céréales (déficientes en lysine et tryptophane) aux légumineuses (déficientes en méthionine et cystéine), d’augmenter les quantités consommées et les fréquences de consommation. Cependant, il n’existe encore aucun consensus ni recommandation sur les quantités à prévoir.

  • S’intéresser à l’effet sur l’appétit des personnes âgées

Chez les sujets jeunes de poids normal ou en surpoids, aucune différence n’est notée entre les protéines animales et celles végétales sur l’appétit. En revanche, chez le sujet âgé et de petit poids, il n’existe pas assez d’études pour conclure en dehors de quelques études rapportant un effet plus rassasiant des protéines de soja comparées aux protéines animales. Ce qui pourrait poser problème pour nourrir les sujets âgés dénutris. Les chercheurs estiment qu’au-delà de la source protéique, c’est davantage la texture de l’aliment protéique (liquide versus solide) qui aurait un impact sur l’appétit du sujet.

Afin de lutter contre la dénutrition des personnes âgées, Nutrisens propose une gamme de produits enrichis hypercaloriques et hyperprotéinés.

Protein for Life: Review of Optimal Protein Intake, Sustainable Dietary Sources and the Effect on Appetite in Ageing Adults. Lonnie M, Hooker E, Brunstrom JM, Corfe BM, Green MA, Watson AW, Williams EA, Stevenson EJ, Penson S, Johnstone AM. Nutrients. 2018 Mar 16;10(3). pii: E360. https://www.mdpi.com/2072-6643/10/3/360

Vous SOUHAITEZ

EN SAVOIR PLUS ?

Toute notre expertise santé à votre service !

DÉCOUVREZ NOTRE SAVOIR-FAIRE

 

Découvrez notre

boutique en ligne

Tous les produits de Nutrisens disponibles en ligne !

Voir la boutique

 

BESOIN D'UN CONSEIL ?
UNE QUESTION ?

Notre diététicienne
est à votre écoute

04 82 78 01 53
Lui écrire

Du lundi au vendredi, de 9h à 12h et de 14h à 17h