Alimentation et Oncologie | Nutrisens

Au moment du diagnostic du cancer, 25% des patients sont dénutris avec une perte de poids qui dépasse parfois 15% et s’accompagne d’une fonte musculaire (cachexie) importante.

En cours de traitement, c’est plus de 40% des patients qui sont dénutris. C’est donc un enjeu majeur quand on sait que dans 10 % des cas, une dénutrition aigue peut entrainer la mort.

L’inflammation cancéreuse agit sur l’appétit et son traitement génère des aversions olfacto gustatives, des nausées, des troubles du transit. En général, ces troubles disparaissent quand le patient est en rémission.

L’influence du cancer sur l’état nutritionnel peut être observée dans au moins trois types de situations faisant intervenir des mécanismes distincts : la localisation de la tumeur, les malaises et les modifications métaboliques . On distingue par ailleurs trois grands facteurs externes susceptibles d’influencer le statut nutritionnel : le traitement, la fréquence de l’alimentation et les problèmes psychosociaux.

Si le patient continue à manger par voie orale, l’objectif est de réduire la pénibilité et d’optimiser les apports en apportant plus de calories et de protéines possibles.

(a) Martine Lochouarn et le Dr Raynard Gustave Roussy, le Figaro novembre 2019
(b) Fondation contre le cancer

Critères sensorielles stimulant  l’appétit des patients atteints de cancer¹ :

Alors que 83% des patients1 en oncologie souffrent de troubles de l’alimentation qui ont pour conséquence, autres autres, des aversions olfacto gustatives, le goût et les odeurs restent les deux critères principaux dans le choix d’un plat.  

(1) Guerdoux‑Ninot et al., Meal context and food preferences in cancer patients: results from a French self‑report survey, SpringerPlus 2016

Quelques conseils en cas d’aversions

  • Expérimentez des plats et des préparations(nouveaux goûts, aliments que vous n’aimiez pas avant...).
  • Les aliments au goût neutre sont souvent bien tolérés (produits laitiers et à base de céréales, fruits, salades, plats froids).
  • Les condiments au goût puissant ou les épices peuvent masquer un goût désagréable. C’est le cas de la menthe, du basilic, du citron, des sauces aigres-douces...
  • Des aversions sont souvent causées par des aliments chauds, des fritures, la viande rouge, le poisson, le lard, le brocoli, le chou-fleur, l’oignon et les choux de Bruxelles.
  • Lorsque les aliments semblent trop acides :
    • préparez les légumes avec une sauce à base de lait (béchamel )
    • préparez les fruits en compote sans sucre ajouté

Quelques conseils en cas de nausées

  • Inspirez lentement et profondément par le nez.
  • Mangez et buvez ce dont vous avez envie et ne vous forcez pas.
  • Mangez aux moments où les nausées sont moins fortes (y compris éventuellement la nuit).
  • Buvez à petites gorgées, de préférence des boissons non sucrées.
  • Les nausées sont parfois plus fortes à jeun, d’où l’utilité de recourir à des en-cas.
  • Evitez de mélanger plats chauds et froids au cours d’un même repas.

Quelques conseils en cas de fatigue

  • Laissez à d’autres le soin de préparer les repas : manger exige déjà suffisamment d’énergie.
  • Veillez à toujours disposer d’un stock de repas préparés.
  • Essayez de combiner légumes et produits riches en protéines le midi (viande, poisson, ,œufs, fromage), et d’associer légumes et féculents le soir (pommes de terre, pâtes, riz...).

Nos produits spécifiques contre la dénutrition

Une gamme de produits répondant à des problèmes nutritionnels spécifiques.

Vous ou l'un de vos proches

ÊTES concerné ?

DÉCOUVREZ TOUS NOS PRODUITS

 

INNOVER CHAQUE JOURPOUR VOUS

Pain G-Nutrition

Développé en collaboration avec Vitagora par le laboratoire Cérélabe, le pain G-Nutrition est le premier complément nutritionnel oral sous forme de pain brioché. Il apporte ainsi une solution goûteuse et nutritionnelle pour lutter contre la dénutrition.

VOUS ÊTES UN PROFESSIONNEL ?

DÉCOUVREZ NOTRE GAMME SUR VOTRE ESPACE DÉDIÉ

ESPACE PROFESSIONNEL

BESOIN D'UN CONSEIL ?
UNE QUESTION ?

Notre diététicienne
est à votre écoute

03 85 69 07 83
Lui écrire

Du lundi au vendredi, de 9h à 12h et de 14h à 17h